Le moulage par injection plastique permet de fabriquer de pièces en petite ou grande série. Cette technique est utilisée de plus en plus dans de nombreux domaines, notamment le secteur de l’automobile. En effet, depuis un certain moment les pièces plastiques constituent des composants presqu’essentiels des véhicules. Cela a augmenté la forte demande des constructeurs d’automobile en équipements plastiques par injection. Le processus d’injection de plastique pour automobile respecte un schéma logique, composé de différentes phases.

Qu’est-ce que l’injection de pièces plastiques ?

La pièce plastique est produite par un moule à injection plastique. Ainsi, le moule sert à construire en petite ou grande série des pièces finies de formes plus ou moins complexes. C’est pourquoi étant un travail délicat, il vaut mieux le confier à un professionnel ayant une bonne expérience dans le moulage ou encore à un excellent sous-traitant en injection plastique.

L’avantage du moulage par injection est qu’il permet en une seule et même opération de produire des milliers d’éléments plastiques. Le processus de production passe par différentes phases qu’il faut obligatoirement suivre. D’abord, il y a la conception et la construction du moule en question. Cette étape doit être toujours confiée à un mouliste très expérimenté car d’elle va dépendre le développement et la continuité du projet.

En effet, le moule pour la fabrication des pièces plastiques pour les véhicules comprend deux parties dont une fixe et l’autre mobile. La matière pour concevoir le moule doit être de la meilleure qualité, de préférence l’aluminium. C’est une matière première qui permet d’augmenter sa productivité et sa durée de vie.

La deuxième phase, quant à elle, concerne le positionnement du moule dans une presse à injection pour faciliter la pression des deux parties l’une contre l’autre. Il faut aussi envisager leur écartement pour pouvoir éjecter la pièce plastique en question après son refroidissement. Certains moules possèdent un ou plusieurs noyaux ayant pour fonction de créer les parties creuses de la pièce et des pointes servant à provoquer des ouvertures sur ses extrémités. On peut également prévoir des inserts dans la fabrication de la pièce finale.

L’injection de la matière thermoplastique constitue la troisième étape de la fabrication de pièce plastique. En effet, il s’agit d’adjoindre la matière en forme de granulés dans une vis de plastique, puis la porter à haute température pour la faire fondre. On peut maintenir la vis dans un mouvement de rotation pour accélérer la fonte dans le moule à injection. Une des conditions pour obtenir des pièces automobiles de bonne qualité est de veiller à ce que l’empreinte se remplisse entièrement avant la solidification du matériau.

Sinon, il est recommandé de maintenir la pression de la vis sur la matière même après injection. Autrement, grâce au système de refroidissement installé à l’intérieur, la pièce peut être refroidie rapidement puis éjectée facilement. Ainsi des applications de l’injection plastique, on peut produire plusieurs milliers d’éléments dans de nombreux domaines tels que l’électronique, l’aéronautique, le secteur médical et l’industrie de l’automobile.

Mais la fabrication pièces plastiques s’intéresse également aux objets de tous les jours, il s’agit de jouets pour enfants, mobiliers de jardin, ordinateurs, boîtiers de produits électroniques, poignées de casseroles et bien d’autres.

L’industrie automobile et l’injection de pièces plastiques

Le moulage par injection est une technique utilisée pour fabriquer des pièces de haute qualité. Il est sollicité dans les domaines pointilleux comme le médical, l’aéronautique et surtout l’automobile pour produire des pièces de rechanges. Il permet d’obtenir des pièces finies de formes complexes ou simples en petite ou grande série.

Cependant, il faut reconnaître que l’injection plastique pour automobile possède quelques, limites à savoir le coût de conception, la durée de vie et le temps de fabrication. Par exemple, pour un moule en acier, le projet peut être rentable à condition qu’il soit capable de produire de pièces injectables en grande quantité, soit 100 au minimum.

Sa durée de vie peut être longue si la pièce est conçue avec de la bonne matière. Par exemple, par rapport à l’aluminium qui fait bon marché mais dont la durée de vie est plus faible, l’acier est adapté car il est beaucoup plus résistant. La dernière limite concernant le temps de conception du moule laisse à réfléchir entre l’impression 3D et la fabrication physique.

Autrement, la production de pièces automobiles par la technique de moule à injection plastique concerne les applications sous capot moteur dont les bagues de clipage, ou la carrosserie comme les pièces d’amortissement de bruit lors de la fermeture de volet, toit pour les pièces mécaniques de volet occultant, les baies glissantes ou les toits battants.

Le secteur de la construction d’automobile étant très exigeant, la prudence est donc exigée à tous ceux qui détiennent des projets d’injection plastique pour automobile. En effet, pour plus de sécurité, il est souhaitable de confier son projet à un sous-traitant en injection plastique expert dans son domaine. De préférence, il est intéressant de choisir un mouliste de renommée internationale à la fois dans la conception et la fabrication des pièces quelle que soit la marque des engins routiers.

Par exemple pour un projet lumineux, il vaut que ce soit une entreprise spécialiste des luminaires auto qui s’en charge. En fait elle dispose de tous les outils nécessaires pour mener à bien cette mission.

Elle est outillée pour effectuer normalement une étude pouvant la conduire à la fabrication de moule prototype concernant les phares par exemple. Une telle entreprise dispose toujours de cahier des charges très rigoureux et des machines outils bien performantes qui lui permettent de fabriquer des lumineux à injection plastique de très haute qualité.

Son succès provient aussi du respect et du suivi de son planning, mais également de son système de contrôle qualité efficace et des équipements d’usinage à un niveau de technologies les plus modernes. Un sous-traitant en injection plastique qui possède une expérience reconnue est capable de répondre aux nombreuses exigences de ses clients, et ce quel que soit le type de besoin.

Pour l’industrie automobile, ce procédé permet de produire l’ensemble de pièces plastiques avec assemblage suivant :

  • Rondelles et butées en TPE plus pose d’adhésif
  • Ensemble poignée ou encore intérieur habitacle accompagné d’un système de contrôle 100% sur un poste précis
  • Ensemble cage à ressort avec câbles et ressort

Mais il y a aussi la possibilité d’obtenir des pièces individuelles comme la cage inférieure et supérieure autour de la colonne de direction et les poignées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *